Suivre EnfinJeudi

Journal Frigo

Pour collaborer à la réalisation de ce magazine, participez aux ateliers d'écriture tous les jeudis après midi.

Lire la suite

Enfin Jeudi ! Clap Fac. Des abeilles et des hommesCampus de Pau

Entre 50 et 90% des abeilles ont disparu depuis quinze ans. Cette épidémie est en train de se propager de ruche en ruche sur toute la planète. Partout, le même scénario : par milliards, les abeilles quittent leurs ruches pour ne plus y revenir.

Arrivée sur Terre 60 millions d’années avant l’homme,l’abeille à miel est aussi indispensable à notre économie qu’à notre survie. 80 % des espèces végétales ont besoin des abeilles pour être fécondées. Sans elles, pas de pollinisation, donc pratiquement plus de fruits, ni légumes. Le documentaire choc donne la libre parole à plusieurs acteurs de la filière, et montre une variété de points de vue qui parfois se répondent les uns les autres à des points différents du globe. Et la voix off propose des prolongements sur la philosophie humaine en elle-même et sa relation avec la nature.

Campus de Pau Amphi de la Présidence de 14h00 à15H30
Markus Imhoof / Suisse / 1h31 / VF / Documentaire

Après le ClapFac, présentation du projet Bee’O’top avec fabrication de bombes à graines pour fleurir la ville et préparation à l'hiver des prairies fleuries :

  • 15H30: Et alors au quotidien on fait quoi ? Des pollinisateurs sur le campus: Bee O Top c'est quoi?
  • 15H45: Place à la pratique: aide toi même les pollinisateurs. Après une courte introduction sur le rôle utile du jardin dans la protection des pollinisateurs, la fabrication d'une bombe à graines est proposée aux participants, pour semer de quoi nourrir ces petites bêtes.
  • 16H30: Prairies fleuries: coupe d'hiver. Armand et Siann expliquent comment fonctionne une prairie fleurie avant que tout le monde participe à la fauche des prairies
  • 17H30: Clôture d'une belle après midi avec jus de pomme chaud.

Bee’O’top est un projet favorisant la diversité biologique sur le campus de l’UPPA. L’idée est d’offrir le gîte et le couvert aux pollinisateurs urbains et de sensibiliser le public au rôle primordial que jouent notamment les abeilles sauvages dans les écosystèmes.