Lettre du VPE n°4

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)

Accès rapide

UE Libres

Inscriptions aux semestres pairs aux UE libres à partir du 10 septembre 2018 (7h) Lire la suite

Travaux BU Droit Lettres

Janvier 2018 à mars 2019 Création sur le campus de Pau d’une bibliothèque pluridisciplinaire unique : présentation et foire aux questions. Lire la suite

 

    • E2S-UPPA : Cycle de conférencesProgramme

      Conférences mensuelles sur Pau ou Anglet.

      Lire la suite

    • Le Vice-Président Étudiant

      Baptiste Peyrou, Vice-Président Étudiant

      "Je suis Baptiste Peyrou, étudiant en master de droit public. Le 28 septembre 2017, les conseils de l'Université m'ont élu vice-président étudiant. En d'autres termes, il m'incombe de porter votre voix...

      Lire la suite

Actualités des associations

    • Le Club des Etudiants Passionnés d’Aéronautique

      Tu es étudiant (e) et passionné (e) par les avions ou l’espace ?
      Tu te demandes toujours à quoi peut bien servir les maths et la physique que tu as fait au lycée ?
      Tu rêves de devenir pilote ? Ou de continuer des études dans l’aéronautique ?
      Le CEPA est fait pour toi !

      Lire la suite

PDF
Vous êtes ici :

La lettre du vice-président étudiantN°4 - 29/01/2018

Cher-e-s étudiant-e-s,

Avant toute chose, permettez-moi de vous souhaiter une belle année 2018. Je souhaite qu'elle soit, pour vous, une année de réussite et d'engagement dans la vie de notre belle université. J'espère que vos examens se sont déroulés dans de bonnes conditions de sorte que vous puissiez obtenir votre semestre. Cela étant, si vous avez repéré des incidents lors des sessions d'examens, n'hésitez pas à en parler à vos élus. Nous pourrons les faire remonter afin que les entorses éventuelles à la charte des examens se réduisent lors de la prochaine session.

Cette première lettre mensuelle de l'année traitera de deux éléments particulièrement au cœur de l'actualité de notre université. D'une part, dans une période au cours de laquelle des obligations de quitter le territoire français (OQTF) se multiplient à l'encontre d'étudiants étrangers, il semble primordial d'insister sur le fait que les étudiants en question sont, pour nous, une véritable richesse. Ils sont des nôtres. D'autre part, vous n'êtes pas sans savoir que la bibliothèque « droit-lettres » paloise sera en travaux dès le mois de février du fait d'un regroupement des bibliothèques universitaires. Une information à ce propos semble devoir vous permettre de mieux connaître les enjeux de ce regroupement.

Les étudiants étrangers, une richesse pour l'UPPA

1700 sur 13 000... un peu moins de 15% des étudiants de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour sont étrangers. Ils sont pleinement intégrés dans la communauté universitaire, beaucoup travaillent pour financer leurs études, contribuant à la richesse du pays, nombre d'entre eux sont impliqués dans les associations qui font vivre notre université au quotidien. Étrangers ou français, nous sommes d'abord et avant tout à l'université pour étudier et nous émanciper intellectuellement, nous formons une grande communauté, sans qu'à un seul instant, la nationalité ne puisse être tolérée comme étant une source de discrimination.

Dès lors, le fait d'être une université tournée vers le monde en accueillant des étudiants de tous horizons ne saurait être un foyer de peur de l'autre, mais constitue au contraire une volonté de créer un échange de nos cultures respectives, si tant est qu'elles soient différentes. Nous avons chacun nos expériences, nos échecs, nos épreuves, nos réussites, sans doute différents en fonction de nos caractéristiques. Avoir des campus accueillant des étudiants issus de différents pays est donc une chance : elle permet à chacun d'entre nous de se rendre compte que sa propre réalité n'est pas universelle. Il ne me semble pas que la richesse humaine naisse de l'uniformisation, mais bel et bien de l'altérité.

Le regroupement des Bibliothèques Universitaires (BU)

Pourquoi ?

La BU sciences sera transférée dans les locaux de la BU droit-lettres de sorte qu'il n'y ait qu'une seule bibliothèque à Pau. Les locaux de la BU sciences feront l'objet de travaux, ils deviendront un « pôle vie étudiante » mitoyen avec la scolarité centrale, regroupant de nombreux services. Aujourd'hui, la médecine préventive (SUMPS) est située à proximité de l'école de commerce, le service des sports (SUAPS) est en face de la maison de l'étudiant jouxtant le restaurant universitaire Cap Sud, la cellule handicap se trouve le matin au RU et l'après-midi dans le bâtiment en face du lycée Saint-John Perse, le service d'orientation (SCUIO-IP) est logé à la présidence. Il s'agit d'une dispersion peu claire pour les étudiants. L'idée est donc de loger tous ces services au sein d'un bâtiment unique, permettant une meilleure lisibilité et une plus grande efficacité. Par ailleurs, cette organisation du pôle « vie étudiante » permettra d'accueillir un foyer étudiant, lieu créant un espace convivial pour les étudiants.

En conséquence, comme cette création nécessaire d'un pôle unique aura pour objet de déplacer la « BU sciences », il est nécessaire que les étudiants concernés puissent bénéficier d'un espace de bibliothèque. La BU sciences sera donc transférée dans les locaux de l'actuel BU droit-lettres.

Comment ?

Au sein de la nouvelle BU, il y aura quatre pôles :

  • Lettres langues sciences humaines formation,
  • Lettres langues sciences humaines recherche,
  • Droit économie gestion,
  • Sciences et techniques.

Les travaux interviendront en trois phases.

Tout d'abord, la première phase, débutant au mois de février, a pour but d'être terminée au début du mois de juin. Les Bibliothèques spécialisées (BS) seront fermées pour mettre en œuvre les travaux de nature à réserver cet espace aux deux pôles « lettres langues sciences humaines ». Durant cette période, n'hésitez pas à vous adresser à la banque d'accueil si vous souhaitez consulter un ouvrage non disponible en libre accès durant la période des travaux. Ils pourront répondre sans problème à votre besoin. A la fin de cette phase, l'espace pour les étudiants du secteur disciplinaire « lettres langues sciences humaines et sport » sera terminé et pourra être utilisé par les étudiants.

Ensuite, la seconde phase, censée se dérouler de fin juin à fin septembre, concernera l'aménagement de l'espace droit économie gestion ainsi que le couloir. De nouvelles salles de travail de groupe seront aménagées. Les étudiants de droit/éco-gestion seront temporairement transférés en salle de travail de lettres, laissée libre par l'aménagement réalisé lors de la première phase.

Enfin, la troisième phase, censée clôturer les travaux en 2019, sera celle qui permettra d'accueillir les étudiants du pôle « sciences et techniques ». Durant cette période, les salles de travail de groupe seront vraisemblablement inaccessibles. Les étudiants de droit économie-gestion retrouveront leur espace de travail pour que la salle de travail aujourd'hui réservée aux étudiants de lettres langues sciences humaines soit aménagée afin d'y accueillir, une fois terminée, les étudiants du pôle « sciences et techniques ». Les juristes, économistes et gestionnaires en puissance retrouveront ensuite leur salle de travail, réaménagée.

Par conséquent, quel en sera le bilan ?

  • La création d'un pôle « vie étudiante » simplifiant l'accès des étudiants aux services de l'UPPA
  • La création d'un foyer étudiant, lieu de convivialité ouvert à l'ensemble des étudiants de l'UPPA
  • 42 personnes dans les murs de la BU permettant une meilleure efficacité du service public
  • La création de salles de travail de groupe plus nombreuses, que l'on pourra réserver à l'avance pour éviter l'écueil d'une salle de travail de groupe où il devient impossible de s'entendre
  • Éviter que le service de documentation ait à entretenir un second bâtiment, leur permettant de réutiliser une partie de cet argent, par exemple, dans l'achat d'ouvrages
  • Redistribuer des personnels sur les autres campus (BU de Bayonne, BU d'Anglet) de sorte que les étudiants basques bénéficient également de ce regroupement
  • Une meilleure isolation thermique des bâtiments

En conséquence, nous serons particulièrement vigilants en la matière, n'hésitez pas à nous contacter si d'aventure les travaux impactent trop vos conditions d'études afin que nous puissions chercher des solutions avec les différents acteurs de l'UPPA. Il serait incongru que leur mise en œuvre ne vous soit trop préjudiciable, d'autant que ces travaux ont pour but d'améliorer les conditions de vie et d'études dans notre université à moyen terme.

Si cette problématique vous questionne, vous pouvez évidemment, en plus d'en parler à vos élus, consulter la page dédiée sur le site de l'Université ou même en discuter avec les bibliothécaires qui, chaque jour, accomplissent un travail de l'ombre remarquable pour vous permettre de réussir vos études.

Baptiste Peyrou,

Votre Vice-président étudiant.