2019-03-PrixCRNSCristalCollectifLithopreparateur

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)
PDF
Vous êtes ici :

Prix CNRS Cristal Collectif pour le réseau des lithopréparateurs dont fait partie l'UPPA

La lithopréparation (du grec lithos qui veut dire « pierre ») consiste à préparer des échantillons de roches et autres matériaux en lames minces, généralement de 30 microns d’épaisseur, pour leur étude microscopique afin de déterminer les minéraux, fossiles, microstructures, ciments... qui les composent. La détermination des minéraux au microscope optique se base sur leurs propriétés optiques. La qualité de la lame est obtenue par polissage. Ces lames peuvent ensuite être utilisées pour des techniques plus modernes comme le microscope électronique à balayage, la micro sonde, l’electron backscatter diffraction ou diffraction d'électrons rétrodiffusés, la spectrométrie Raman… Si les progrès de la mécanisation des tâches répétitives ont permis d’automatiser une grande partie des opérations de confection des lames minces, le contrôle de qualité se fait de façon manuelle et visuelle. Ce travail de précision est lié à l’expérience du lithopréparateur autrefois appelé litholamelleur.

Ce métier rare, dont il n’existe aucun diplôme ni formation, se rencontre essentiellement dans les universités et les laboratoires de recherche. La connaissance et la technique se transmet un peu sous la forme d’un compagnonnage.

Le Réseau national des lithopréparateurs de France a vu le jour en juin 1999 lors d'une première rencontre, Rencontre et métiers de la lithopréparation, organisée à l'Université de Poitiers par le réseau de formation Grand Ouest et les techniciens de Poitiers, Etienne DE LAULANIE et Denis PAQUET. Les neuf techniciens présents alors, se sont rendu compte de la nécessité de provoquer un tel rassemblement. En effet, il était compliqué pour chacun de trouver des renseignements sur tel ou tel protocole d'élaboration et il semblait évident à tous que ce genre de rencontre était indispensable à la progression de ce métier rare.

Un premier bureau du réseau composé de 5 membres, Yannick BENARD (INRA Rennes), Bertrand FASENTIEUX (UPPA), Xavier LECOZ (Université Rennes 1), Denis PAQUET (CNRS Poitiers) et Stéphane RECOURA (Université de La Rochelle), a vu le jour en 2001 afin d’aider les échanges, la préparation des rencontres et à centraliser les informations.

Depuis lors, le réseau a grandi jusqu'à réunir actuellement une cinquantaine de professionnels, principalement universitaires. Une réunion sous forme de formation est organisée tous les deux ans dans un laboratoire universitaire afin de maintenir une veille technique et technologique indispensable au maintien de la qualité du travail.

En 2018 le CNRS a créé un nouveau prix, le Cristal Collectif qui distingue des équipes d’ingénieurs et de techniciens ayant mené des projets dont la maîtrise technique, la dimension collective, les applications, l’innovation et le rayonnement sont particulièrement remarquables. Cette distinction est décernée dans deux catégories : « appui direct à la recherche » et « accompagnement de la recherche ». Le réseau des lithopréparateurs, soutenu par l’Institut National des Sciences de l’Univers, a reçu ce prix pour l’année 2018.

Le 11 mars 2019 à Paris, le CNRS a remis, lors d’une cérémonie, le cristal collectif aux membres du bureau actuel, Fabienne DE PARSEVAL (Université Toulouse 3), Xavier LE COZ (Université Rennes 1), Christophe NEVADO (Université Montpellier 2) et Brigitte SPITERI (IRAMAT Bordeaux) ainsi qu'aux membres de l'ancien bureau, Bertrand Fasentieux (UPPA) et Denis Paquet (CNRS Poitiers).