2020-05-Human'sIsaXX

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)
PDF
Vous êtes ici :

Projet Human'ISA XX Tanzanie

HUMAN’ISA XX est la 15ème association étudiante solidaire de la 20ème promotion de l'ISA BTP, l'école d'ingénieur en BTP du collège Sciences et techniques pour l'énergie et l'environnement de l'UPPA. 
Associée avec Education Pour Le Kilimanjaro, présidée par Sarah Marchand, HUMAN'ISA XX s'est lancée un défi : la construction de trois salles de classe et un réfectoire pour une surface totale de 500 m2 en Tanzanie.

C’est ainsi que commence la belle histoire qui lie 50 étudiants angloys à 600 écoliers tanzaniens.

L'association Human'Isa XX partage son aventure humaine en Tanzanie

"Tout en assurant notre 5ème année à l’ISA BTP, nous nous répartissons en 5 commissions : Financement, Communication, Conception, Logistique, Événementielle, pour le bon fonctionnement de l’association. L’investissement personnel que nécessite ce projet humanitaire est énorme mais très formateur.

Jusqu’en janvier 2020, nous avons déployé toute notre énergie à faire connaître et reconnaitre notre association, à lever les fonds nécessaires et à préparer nos chantiers. Organisation de nombreux évènements, participation à plusieurs missions intérims, démarchage d’entreprises et collectivités… Le soutien qu’HUMAN’ISA reçoit est financier (sponsoring des entreprises, dons de particuliers), matériel (évènements, locations de salles) et même intellectuel (aide des professionnels, équipe enseignante et anciens élèves). HUMAN’ISA est une aventure qui touche beaucoup plus que ses 50 membres.

Le 2 mars : jour du grand départ. Dès le lendemain matin, nous nous rendons au chantier ensemble pour la première fois. Sur le chemin de terre rouge, comme tous les jours nous apercevons le Kilimanjaro. Nous croisons des écoliers qui nous saluent de leurs joyeux « Jambo ». Les couleurs des tenues des passants sont magnifiques. Très vite le chantier commence ! Les fondations sont vite coulées. Elles accueillent bientôt les parpaings de soubassement. Les chefs de chantier nous répartissent chaque jour selon les besoins : aux salles de classes, au réfectoire ou à l‘atelier. Tous les jours, le soleil nous brûle doucement mais sûrement la peau. Et tous les jours, les sourires des enfants nous motivent. Les rangs des parpaings avancent bien pour les deux bâtiments. Nous n’avons pas encore fini la maçonnerie quand nous apprenons l’annonce de notre rapatriement. Sarah et Ken, l’architecte de EDK, sont aussi dévastés que nous.

Le chantier s’arrête, nous rangeons les outils, le moral est au plus bas. Et puis dans notre malheur, nous obtenons la chance d’avoir une semaine de plus pour travailler. Un nouvel objectif est fixé : terminer la maçonnerie. Dans un élan impressionnant, notre groupe arrive même à poser les charpentes ! Nous sommes fiers du travail accompli, nous improvisons une cérémonie méritée.

Le 23 mars : jour du retour douloureux. Le retour chez nous, séparés et confinés, est difficile. Mais Ken et ses hommes de confiance continuent chaque jour le chantier. Ils ont déjà achevé la toiture, l’enduit et les menuiseries. Les enfants de Neville et Mbokomu School auront bien leur école !

Pour en savoir plus