2019-09-theatreCine

  • Aide
  • Recherche
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)
PDF
Vous êtes ici :

Enfin jeudi ! Théâtre et ciné en plein airPau - Pelouses du campus

En plein air : grandes prairies du campus.

En partenariat avec le cinéma Le Méliès et Enfin Jeudi.

Restauration sur place avec des food-trucks.

 

19H - Théâtre : Le projet Laramie

Jour de Fête Compagnie (Bayonne) - Arts de la rue

En 1998, à Laramie, petite bourgade du Wyoming, dont la devise est « Vivre et laisser vivre », un jeune homme de 21 ans, Matthew Shepard, est sauvagement assassiné, victime d’un crime homophobe. L’histoire - vraie - bouleverse les Etats-Unis et provoque une prise de conscience sans précédent, une immense protestation contre l’intolérance. Au terme d’une enquête menée par une troupe de théâtre, à travers plus de deux cents témoignages, c’est la vérité sur cette tragédie qui peu à peu se fait jour.

Jour de Fête Compagnie est d’abord une histoire de rencontres autour de l’envie commune de faire du théâtre. Du théâtre, oui, mais pas seulement. On retrouve dans les spectacles de la compagnie des références au cinéma, aux arts plastiques, à la peinture. Du théâtre, oui, mais tel qu’ils aiment à se l’imaginer : dans l’espace public, la rue et les grands espaces naturels qui offrent une belle profondeur pour ouvrir le regard au-delà ; un théâtre de troupe avec plusieurs artistes fidélisés aux créations de la compagnie qui inventent ensemble les projets artistiques.

Chaque création fait alors l’objet d’un travail d’écriture avec des auteurs contemporains comme Marie Cosnay, Patricia Zangaro ou plus récemment Luis Alberto Rodriguez.

Du théâtre dans plusieurs langues : pas seulement pour s’amuser mais pour partager avec les autres. C’est le principe même de la fête à laquelle on se rend avec empressement et curiosité, celle qu’on prépare avec minutie pour que l’accueil soit le plus beau et généreux possible. Pour qu’on fête ce moment ensemble et qu’on ait un peu de mal à se quitter.

La vie est une fête...

Mise en scène : Ludovic ESTEBETEGUY / Auteur : Moisés KAUFMAN / Avec : Julie CAZALAS, Anne DE BROCA, Francisco DUSSOURD, Frédéric GUERBERT, Maddalena LUZZI, Charlotte MAINGE, Nicolas MARSAN, Basile MEILLEURAT, Pauline POIGNAND, Jordan TISNER / Production - Diffusion : Alaia BERHONDE / Scénographie - Costumes : Francisco DUSSOURD / Création lumière : David MOSSE / Chorégraphies : Sandra MARTY / Intervenant txalaparta : Txomin DHERS / Construction : Damien ELICAGARA, Kevin JOSSE / Création graphique : Vincent DUPONT, Fran DUSSOURD / Photographies : Luc MÉDRINAL / Vidéo : Myriam MILENT

Coproduction : HAMEKA - Fabrique des Arts de la rue // Communauté d'Agglomération Pays Basque // La Centrifugeuse - Service culturel de l'UPPA // Le Club des 6 - réseau arts de la rue Bourgogne-Franche Comté // La transverse - METALOVOICE // la Ville de Mourenx // La Palène-Rouillac // la Ville d'Hendaye // DRAC Nouvelle-Aquitaine // Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques // Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine // ADAMI // Ville de Bayonne

Soutien : le Théâtre de l'unité, Maison Maria Casarès

21H30 - Un été au ciné

Repli à La Centrifugeuse en cas de pluie.

De juillet à septembre, Le Méliès propose de passer « Un été au ciné ». Quelques vingt films sont programmés à la belle étoile...

La lumière du jour disparaît doucement pour laisser place à un ciel étoilé. Ça y est, la projection peut commencer. Instant magique : une histoire apparaît sur une toile blanche devant un public captivé. La dernière séance de cette belle proposition se déroulera sur le campus de Pau cette année !

3 Billboards - Les panneaux de la vengeance de Martin McDonagh

2018 / Etats-Unis / 1H56

Après des mois sans que l'enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l'entrée de leur ville.

 

Une fresque mélodramatique qui interroge sur les notions de justice et de pardon dans une Amérique rongée par la haine et la violence, en évitant la moralisation

C’est aussi l’histoire d’une seule femme bouscule la tranquillité d'une bourgade et le machisme ambiant. Avec des dialogues teintés d’humour noir, McDonagh conjugue pour nous les plaisirs de la familiarité et de la surprise, de l'intelligence et de l'émotion, de l'humour et de la gravité, de la beauté plastique et de l'exigence du propos. Voilà un film novateur, audacieux et c'est déjà un classique.