L’UPPA remporte le challenge du biomimétisme à ParisSalon Biomim'expo 2022

Pour leur première participation au salon du biomimétisme, Biomim’expo, qui a eu lieu les 25 et 26 octobre 2022 à la Cité des sciences et de l’industrie, les deux équipes de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour remportent la 1ère et la 2e place du concours de pitches, parmi la dizaine de projets retenus pour la finale. Une belle reconnaissance pour l’activité biomimétisme de l’UPPA, que ce soit en recherche ou en formation. Félicitations à tous !

Le biomimétisme consiste à s'inspirer de propriétés présentes dans la nature (formes, processus, interactions) pour mettre au point des procédés ou des technologies permettant un développement durable des sociétés.

 


Élodie Bascans
Le 1er prix revient à Élodie Bascans, doctorante au sein de la chaire de recherche ES2 UPPAMANTA - Marine Materials” portée par Susana Fernandes, pour la présentation des recherches de son équipe sur la fonctionnalisation des mycosporines (des filtres UV naturels) par voie enzymatique. Un grand bravo à elle pour ses talents d'oratrice et de vulgarisatrice scientifique, ainsi que pour tout le travail accompli conjointement entre la chaire Manta et l’équipe CIMES du Toulouse Biotechnology Institute depuis plusieurs années.

 

Brieuc Falaize, Alejandro Salinas, Marie Joie, Cedella Ragot et Loic Rudolph, étudiants du Master “Bio-Inspired Materials” dirigé par Laurent Billon et Corinne Nardin, ont quant à eux obtenu la 2e place du challenge avec un concept tiré des plantes pyrophiles (qui tirent un bénéfice du feu).

Leur projet PyroFOAM, imaginé au printemps 2022, est basé sur une formulation aqueuse bio-sourcée biodégradable qui permettrait d’éviter la reprise des feux de tourbe (comme cet été en Nouvelle-Aquitaine), mais aussi favoriserait la régénération des forêts brûlées.

Pour cela, ils se sont inspirés de la structure alvéolaire des écorces des chênes-lièges, protection thermique contre les feux de forêt, couplée à la capacité des pignes de pin de s’ouvrir sous l’effet de la chaleur pour disséminer, sur un terrain fertilisé et chaud, des graines afin de régénérer une forêt plus diversifiée et résiliente.

Toute l’équipe du Master BIM tient à remercier Cécile Dupuch (CEEBIOS/ComH2O) pour son accompagnement sur le module d’enseignement « Scientific Communication ».


Brieuc Falaize, Alejandro Salinas, Marie Joie, Cedella Ragot et Loic Rudolph