2017-03-ENSGTIZupdeCo

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)
PDF
Vous êtes ici :

L’ENSGTI engagée dans ZUPdeCO

Depuis la rentrée, 14 élèves de l’ENSGTI sont investis bénévolement dans ZUPdeCO. Cette association, créée en 2005, lutte efficacement contre l’échec scolaire, avec la mise en place de binômes collégien/étudiant de grandes écoles ou université pour du tutorat solidaire ou de l’aide aux devoirs, deux heures par semaine.

Les collégiens concernés sont issus de quartiers populaires et leurs parents n’ont ni les compétences, ni les moyens d’assurer le suivi des devoirs. L’objectif est de  redonner confiance aux élèves, leur faire retrouver le goût de l’apprentissage et les faire progresser. ZUPdeCO assure aux étudiants une formation et un accompagnement avec des jeunes en service civique.

L’ENSGTI encourage ses élèves ingénieur à s’impliquer dans ce dispositif. L’aventure humaine est riche et leur permet d’acquérir ou développer des compétences transversales indispensables au métier d’ingénieur : organisation, adaptation, écoute, communication, pédagogie, etc. L’école reconnaît d’ailleurs cet investissement dans le cadre d’une unité pédagogique : la VPE, « Valorisation du projet étudiant ».

Rencontre avec deux élèves de l’ENSGTI impliqués dans ZUPdeCO : Mialy R. et Mathieu D.

Qu'est-ce qui vous a motivé dans ZUPdeCO ? 
Mialy R. et Mathieu D.

Mialy : "Le fait de donner une chance, d’aider des élèves parmi les plus modestes."

Mathieu : "L'envie de transmettre et d'aider ces jeunes en difficulté."

Comment travaillez-vous avec l’élève ? Dans quelle ambiance ?

Mialy : "Deux heures, c’est court pour voir plusieurs matières en détails donc nous faisons des choix. On travaille aussi sur la motivation, l’organisation, la méthodologie mais dans la bonne humeur : on s’entend très bien."

Mathieu : "On reprend les bases, en insistant sur les méthodes pour être plus efficace lors des contrôles et organisé pour les devoirs. J’essaie surtout de donner à mon élève l'envie de travailler et de prendre plaisir dans ce qu'il fait. Nos relations sont très bonnes : on a trouvé un équilibre entre travail sérieux et détente."

Commencez-vous à voir des résultats ?

Mialy  : "Oui, mon élève se met au travail toute seule, alors qu’il s’agissait d’une réelle difficulté pour elle. Elle est motivée mais doit être accompagnée pour poursuivre l’effort."

Mathieu : "Le premier cap a été d'obtenir la confiance de l'élève, qu'il n'ait pas honte de me faire part de ses difficultés. Nous avons bien dépassé ce stade. Il progresse beaucoup en français. En mathématiques, cela commence à s'améliorer."

Qu'est-ce que ce tutorat vous apporte ?

Mialy : "Une grande satisfaction…  je suis vraiment heureuse de voir mon élève remotivée. Cela me donne encore plus envie de l’aider. J’ai également développé patience et pédagogie : une compétence que je n’avais pas expérimentée jusqu’ici."

Mathieu : "J'ai aussi découvert que je pouvais être patient et pédagogue, or, cela n'est pas toujours simple de faire comprendre à l'élève une chose qui nous parait tellement basique, surtout en un temps très limité."

Conseillerez-vous ZUPdeCO aux prochaines promos de l'ENSGTI ?

Mialy  : "Oui, c’est une aventure qui prend du temps, mais elle en vaut la peine. Cela fait vraiment chaud au cœur de voir les résultats de l’élève s’améliorer et dire que c’est en partie grâce à nous."

Mathieu : "Bien sûr, c'est un investissement mais c’est très enrichissant. Cela permet d'aider vraiment un jeune en difficulté. Rien que pour le voir progresser, ça vaut le coup !"

 

Plus d’infos sur : www.zupdeco.org