2017-10-BaptistePeyrouVPEtudiant

  • Aide
  • Recherche
  • RSS
  • Google +
  • Facebook
  • Twitter
Université de Pau et des Pays de l'Adour (UPPA)
PDF
Vous êtes ici :

Baptiste Peyrou, le nouveau vice-président étudiant

Je suis Baptiste Peyrou, étudiant à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour depuis 2014, aujourd'hui en master. Les conseils de l'université ont décidé de m'accorder leur confiance en m'élisant vice-président étudiant de l'UPPA. Je mesure le poids d'une telle responsabilité. Dorénavant, il m'incombera d'être l'interface des étudiants auprès de l'équipe de direction de l'université et de coordonner la vie étudiante. En un mot, ma mission est de façonner un lien entre les différents acteurs de l'université, qu'il s'agisse des associations entre elles ou des étudiants avec leur administration. Dans cet article, je me permets d'exposer la méthode de travail qui sera la mienne.

Tout d'abord, il me semble absolument fondamental que tous les étudiants puissent être entendus, quelle que soit leur filière, leur campus, leur année d'étude. N'hésitez pas à me joindre par mail, c'est avec plaisir que je vous répondrai. De surcroît, du fait de mon attachement à la notion de proximité, je me déplacerai sur les campus décentralisés de l'UPPA (Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan, Tarbes) pour échanger avec le plus grand nombre d'entre vous. Bien évidemment, lorsqu'il s'agira de porter une revendication, il me tiendra à cœur d'être constructif, de convaincre sur le fond plutôt que de chercher à imposer quoi que ce soit.

Par ailleurs, revendiquer une fonction d'interface ne consiste pas seulement à faire remonter les revendications des étudiants mais induit nécessairement de faire redescendre l'information, en toute transparence. En ce sens, je rédigerai une lettre mensuelle adressée aux étudiants qui sera disponible sur le site internet de l'université ainsi que sur la page Facebook de l'UPPA.

De plus, l'Université du XXIème siècle répond à un modèle complexe. Toute université est implantée sur un territoire, elle dispose de liens puissants avec de nombreux partenaires. Il demeure donc cardinal de ne pas penser une UPPA en vase clos. De la même manière, dissocier le monde de la formation de celui de la recherche reviendrait à n'avoir qu'une approche partielle du système universitaire. Bien évidemment, n'étant pas un spécialiste des problématiques liées à la recherche, je tends la main à l'ensemble des acteurs en lien avec cette thématique. J'aurai à cœur de les écouter pour perfectionner une vision globale indispensable à l'exercice de la fonction de vice-président de l'université.

Enfin, je lance un appel. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Associations, étudiants, personnels, professeurs, mettons-nous autour d'une table pour travailler ensemble. Il n'appartient qu'à nous de construire, ensemble, l'UPPA de demain.

Contacter Baptiste Peyrou (baptiste.peyrou @ etud.univ-pau.fr).